• Wendy - La plume de dywen

Se lâcher la grappe avec ses imperfections en 3 étapes

Avant même de commencer, je vais casser un mythe. Je suis une bordélique, névrosée de livre de bien-être, avec option Dory (amnésie des visages, prénoms, informations importantes comme le poisson dans Némo) Je pense qu'on m’en veut pas trop, car je suis profondément sympa (enfin faut bien que je me rattrape) et je fais passer mes oublis par de petites pirouettes d'humour.


Je ne vous parle même pas d'imperfections physiques où je bats des records, mais on en parlera un autre jour. Malgré tout, je me lève le matin, je sors, je profite, j'ai même créé ma boîte.


Je suis sûre que vous n'avez que la moitié de mes imperfections, mais elles vous pèsent ? Alors, laissez-moi vous donner 3 astuces pour vous lâcher la grappe.


Relativiser - Nous sommes tous dans le même bateau

Le regard des autres nous est parfois difficile, mais avez-vous déjà remarqué que votre pire ennemi est vous-même. Cette petite voix qui vous dit que vous n'êtes pas assez, ou trop. D'ailleurs, vous pouvez interroger vos proches sur leurs imperfections, vous seriez surpris de leur longue liste. On a tous, notre petit démon intérieur qui nous culpabilise et nous fait remarquer nos petites tares. Autant relativiser, non ? On respire, on chasse le petit démon et on avance !

Apprendre à se connaître - Pour mieux s'apprivoiser

Vous avez l'impression que votre nez n'est pas gracieux, vos hanches vous hantent, vous savez exactement ce que vous n'aimez pas chez vous. On dit souvent que le savoir c'est le pouvoir, c'est pareil pour vos imperfections. Au lieu de focaliser sur ces éléments qui vous embêtent, si vous viviez avec. Je ne parle pas de processus d'acceptation, qui peut s'avérer long et périlleux, où il faut mieux être accompagné pour savoir d'où vient votre focalisation.


Faire de vos imperfections une force

Maintenant que vous avez relativisé, appris à vous apprivoiser, c'est quoi la nouvelle étape ?

Se servir de vos imperfections comme une marque de fabrique. Un peu comme Amel Bent "toujours le poing levé". Nous sommes tous différents, c'est ce qui fait notre force et notre singularité. Chacune de vos imperfections font ce que vous êtes, une fois que vous ne subissez plus, vous devenez acteur(rice). Plus d'excuses, moins de frustrations, mais un lâcher prise. C'est beau non ?


Alors êtes-vous prêt à vous lâcher la grappe avec vos imperfections ?

N'hésitez pas à partager vos petits défauts, vos astuces pour les apprivoiser.

Le plus important, c'est d'oser travailler sur ses propres blocages qui vous empêchent d'explorer votre plein potentiel.